Photos de la publication de Instagram

Photo par
instagram.com/a.aradilla

"J'ai toujours aimé voyager, dit la madrilène Alicia Aradilla (instagram.com/a.aradilla). Il y a six mois, mon partenaire et moi avons décidé de franchir une étape dans nos carrières et de réaliser notre rêve: partir autour du monde." Alicia est illustratrice et graphiste. Son compte Instagram est un journal artistique et personnel, dans lequel, depuis quelques mois, elle documente ses voyages à travers l'Asie de manière très personnelle en le remplissant des aquarelles qu'elle peint dans ses carnets. Durant son voyage, que ce soit au Cambodge, à Hong Kong, au Japon, ou ailleurs, elle a vécu des aventures amusantes dues au fait de sortir ses aquarelles, ce qui, raconte-t-elle, provoque souvent un petit embouteillage quand elle vient peindre un monument célèbre ou un endroit particulièrement beau. "Le plus drôle, c'est surtout avec les enfants, explique-t-elle. Peindre près d'une école ou dans un monastère bouddhiste plein de moines novices, c'est à vos risques et périls. Ils touchent les aquarelles, essayent de comprendre comment marche le portemine… mais je finis toujours par en faire mes assistants."

Découvrez notre story pour voir Alicia voyager et peindre, et rejoignez-la en Asie en suivant son compte Instagram.

Photo par @michielpieters
#Bonjour InstagramFR! Passez une belle semaine!
Partagez vos photos et vidéos avec le hashtag #bonjour pour participer à notre sélection hebdomadaire.

Photo: @supertrampeur
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @williamk, @loewe7 et @supertrampeur.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @loewe7
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @williamk, @loewe7 et @supertrampeur.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @williamk
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @williamk, @loewe7 et @supertrampeur.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Instagram post by Instagram en français • Jan 8, 2018 at 5:01pm UTC

Photo par instagram.com/trespetiteshistoiresdamour
#Bonjour InstagramFR! Passez une belle semaine!
Partagez vos photos et vidéos avec le hashtag #bonjour pour participer à notre sélection hebdomadaire.

Instagram post by Instagram en français • Jan 6, 2018 at 4:31pm UTC

Photo par instagram.com/dioufsarah

Sarah Diouf (instagram.com/dioufsarah) rêve d’inspirer et d’habiller les femmes noires du monde entier. Un objectif qu’elle poursuit pas à pas depuis maintenant neuf ans. Au cours de son aventure entrepreneuriale, la jeune femme de 28 ans a créé un groupe de production de médias, Ghubar et Noir, deux magazines de mode et lifestyle, et Tongoro, son dernier-né, sa marque prêt-à-porter 100% fabriquée en Afrique, destinée à donner un nouveau souffle au marché de la mode africaine en produisant des vêtements abordables et de qualité pour une clientèle internationale. "À part l’Afrique, tous les continents ont une industrie de production textile développée, établie et qui crée des emplois, explique Sarah. Aujourd’hui, je pense qu’on en a aussi besoin en Afrique. On a une population super jeune, une classe moyenne qui double chaque année et les ressources pour monter de grandes entreprises prospères." Sarah vit et travaille à Dakar, où elle passe ses journées entre le bureau de Noir et le petit atelier de Tongoro, où trois tailleurs travaillent à plein temps sur des créations nourries de culture sénégalaise. "On a créé un pantalon à volants qui fait plein de mouvements quand on marche, dit-elle, c'est un pantalon inspiré du mbalax, une musique typiquement sénégalaise: visuellement, je trouve ça génial! Aujourd’hui, tout le monde a les yeux rivés sur l’Afrique: c’est une source d’inspiration qu’on est loin d’avoir fini d’explorer."

Photo: @kilianschoenberger
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @michelphotography_ch, @elenakrizhevskaya et @kilianschoenberger.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @elenakrizhevskaya
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @michelphotography_ch, @elenakrizhevskaya et @kilianschoenberger.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @michelphotography_ch
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @michelphotography_ch, @elenakrizhevskaya et @kilianschoenberger.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

🌅 Lever de soleil, coucher de soleil 🌇: pour l'artiste KangHee Kim (instagram.com/tinycactus), ce sont les plus beaux moments de la journée. "Je ne m'en lasse pas, dit-elIe. Ce n'est pas parfait à chaque fois, mais la possibilité d'en voir un encore plus beau chaque lendemain me donne de l'espoir. Je pense qu'ils ont le pouvoir de nous guérir, et que ce sont nos récompenses quotidiennes: c'est pour cela que nous commençons la journée avec l'un et la terminons avec l'autre." KangHee est une artiste sud-coréenne de 27 ans qui vit à New York. Elle alimente son profil avec ses "Street Errands", une série de collages photographiques surréalistes. "Un jour, j'attendais le bon moment pour faire une photo, raconte-t-elle. Quand, soudain, une pensée m'a traversé l'esprit: "Pourquoi ne pas le créer moi-même?" Ses compositions photographiques lui permettent de partager ses images fantaisistes et magiques avec ses amis et ses abonnés. "Le montage offre des possibilités infinies, explique KangHee, affranchies des limites et contraintes de la vie réelle."

La résolution de KangHee pour 2018: "Vivre chaque jour à fond!"
Regardez la story d'aujourd'hui pour voir plus d'images de son travail.

Instagram post by Instagram en français • Dec 28, 2017 at 6:32pm UTC

Pour Johan Oskal, 34 ans, de Tromsø Arctic Reindeer (instagram.com/tromsoarcticreindeer), l'élevage des rennes fait partie d'une longue tradition familiale transmise de génération en génération. "On apprend toujours des anciens, dit-il, des rennes eux-mêmes, de la nature et de sa propre expérience."

Johan et sa famille font partie du peuple Sami, un groupe autochtone qui vit dans l'Arctique européen depuis la Préhistoire. Comme leurs ancêtres, sa famille continue à élever des milliers de rennes, mais ils organisent aussi des circuits en Norvège, afin que les gens puissent découvrir la vie des rennes et des Samis.

Ce que Johan préfère dans son travail, c'est sa liberté, et la proximité avec la nature. "J'aime être avec les rennes, et quand je vois que les animaux sont bien et en sécurité, ça me réchauffe le cœur, raconte-t-il. Venez rencontrer ma famille et nous vous en dirons plus!"

Heureusement pour nous, Johan et sa famille sont dans notre story d'Instagram en ce moment. Connectez-vous pour en savoir plus.

Photo par @perfxctworld
#Bonjour InstagramFR! Passez une belle semaine!
Partagez vos photos et vidéos avec le hashtag #bonjour pour participer à notre sélection hebdomadaire.

Instagram post by Instagram en français • Dec 22, 2017 at 5:11pm UTC

Photo: @anthodx
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @antoinejans, @anthodx et @c_durley.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Instagram post by Instagram en français • Dec 22, 2017 at 5:12pm UTC

Photo: @c_durley
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @antoinejans, @anthodx et @c_durley.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Instagram post by Instagram en français • Dec 22, 2017 at 5:11pm UTC

Photo: @antoinejans
Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @antoinejans, @anthodx et @c_durley.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos

Instagram post by Instagram en français • Dec 20, 2017 at 5:56pm UTC

Photo par @andrewknapp
#Cœuraveclesdoigts: aujourd’hui découvrez les aventures de @andrewknapp.
Vous aussi partagez vos photos d’animaux avec le hashtag #cœuraveclesdoigts participer à notre sélection mensuelle.

Instagram post by Instagram en français • Dec 21, 2017 at 7:33pm UTC

Photo par @karinpyong
Pour l'illustratrice freelance Karina Doniho (instagram.com/karinpyong), l'aquarelle, c'est magique. "Elle m'enchante, explique Karina. Les couleurs sont belles et on peut faire tellement de choses avec." Il y a deux ans, Karina a quitté l'Indonésie pour étudier les beaux-arts à l'université de Yokohama, au Japon. "Je m'inspire du monde qui m'entoure, dit-elle. De petits événements peuvent se produire à tout moment, et je les utilise dans mes peintures."

Découvrez son travail et ses techniques dans la story Instagram d'aujourd'hui.

Photo par @denniskorra

" Quand je m'entraîne au parkour, la ville devient pour moi un véritable terrain de jeu, le sentiment de liberté que j'en retire me rendant ce sport si cher " révèle Dennis Schlindwein (instagram.com/denniskorra) de Mannheim, qui passe chaque moment de libre à s'entraîner au parkour et au free-running. Pour ce jeune de 18 ans, le parkour n'est pas seulement un sport, c'est aussi un mode de vie : " Quand je parcours la ville et que je vois un mur ou une rambarde, je ne considère pas cela comme un obstacle, mais comme un moyen de m'améliorer. Pour moi, le parkour signifie simplement des limites à affronter et à surmonter. "

Grâce au parkour, Dennis peut se donner à sa deuxième passion : voyager. Il se rend souvent dans d'autres pays et essaie ses gestes d’escalade dans les endroits les plus exotiques du monde. Son rêve est de se consacrer exclusivement au parkour après ses études et de transformer son passe-temps en carrière : " Je veux acquérir beaucoup d'expérience en tant qu'entraîneur, parcourir le monde et transmettre la pratique de ce sport merveilleux à d'autres personnes ", ajoute Dennis.

Photo: @dominiclars

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @dominiclars, @_marcelsiebert et @superchinois801.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @superchinois801

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @dominiclars, @_marcelsiebert et @superchinois801.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @_marcelsiebert

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @dominiclars, @_marcelsiebert et @superchinois801.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Creative Tools for the Holidays

Juste à temps pour les vacances, vous allez découvrir quelques nouveaux outils de création pour transformer chaque instant en quelque chose de ludique et de divertissant. Si vous avez utilisé Superzoom pour enregistrer des vidéos amusantes avec des sons dramatiques, vous pourrez maintenant essayer de nouveaux effets sonores et de zoom. Appuyez sur l’icône musique et choisissez entre «Bounce», «Beats» et «TV Show». Vous découvrirez trois nouveaux filtres de visage à l’occasion des fêtes de fin d'année. Célébrez l’arrivée des fêtes avec des ballons remplis de confettis, essayez différents styles de maquillage pour les vacances, ou dessinez un cœur sur une vitre gelée pour vos proches. Dans les prochaines semaines, vous découvrirez un ensemble de stickers de vacances pour Noël, Hannouca et Kwanzaa. Que le mois de décembre soit pour vous synonyme d’hiver ou d’été, vous pourrez également voir un ensemble de stickers de saison. Ces mises à jour font partie de la version26.0 d’Instagram pour iOS et Android, disponibles dans l’App Store d’Apple et le Google Play Store.

Photos du journal

Aujourd’hui, nous allons parler de la possibilité de s’abonner aux hashtags, qui vous procure de nouveaux moyens de découvrir des photos, des vidéos et des personnes sur Instagram. Maintenant, vous pouvez tout savoir plus facilement sur les centres d’intérêt, les hobbies, les passions et les communautés qui vous tiennent à cœur.

Chaque jour, des millions d’utilisateurs partagent des photos et des vidéos auxquelles ils ajoutent des hashtags. #onthetable, #slime et #floralnails ne sont que quelques exemples de hashtags qui représentent les nombreux centres d’intérêt et passions de notre communauté. Pour rendre ces publications encore plus accessibles, nous lançons les hashtags auxquels vous pouvez vous abonner.

L’abonnement à un hashtag suit le même concept que l’abonnement aux amis. Pour commencer, recherchez un sujet qui vous intéresse ou appuyez sur un hashtag d’une publication. Vous verrez les hashtags pertinents s’afficher dans les résultats de votre recherche, accompagnés des comptes associés. Une fois que vous trouvez un hashtag qui vous plaît, ouvrez la page du hashtag et appuyez sur le bouton S’abonner. Vous commencerez par voir les principales publications de ce hashtag dans votre fil d’actualité et certaines des Stories les plus récentes dans votre barre de Stories. Vous pouvez toujours vous désabonner d’un hashtag à tout moment.

Pour trouver des hashtags pouvant vous intéresser, vous pouvez aussi jeter un œil aux hashtags auxquels sont abonnés d’autres utilisateurs sur leur profil. De la même manière que les utilisateurs auxquels vous vous abonnez, les hashtags auxquels vous vous abonnez respectent vos paramètres de confidentialité. Si la configuration de votre compte est privée, les hashtags auxquels vous vous abonnez ne sont visibles que pour vos abonnés.

L’abonnement aux hashtags n’est que le début d’une longue série d’outils que nous mettons à votre disposition pour découvrir et trouver l’inspiration auprès de notre communauté.

Photo by @nornea

Aventures dans les bois sur une licorne « réelle »

Photo par @laetitiaky

Laetitia Ky (instagram.com/laetitiaky) a des idées plein la tête et les cheveux. La jeune Abidjanaise de 21 ans tresse ses cheveux, ceux de ses petites soeurs et de sa maman depuis toute petite. Mais c’est en découvrant sur Instagram des photos de femmes de différentes tribus africaines qu'elle s’est lancée dans les sculptures capillaires. "J’ai tout de suite eu envie d’essayer leurs coiffures, explique-t-elle. J’ai commencé par des choses toutes simples, comme des piques, pour aller progressivement vers du plus compliqué."
Très vite, celle qui aspire à devenir créatrice de mode prend conscience de l'impact de ses réalisations et transforme ses cheveux en moyen d'expression. "Au début, je voulais juste partager mon univers créatif, se rappelle-t-elle. Aujourd’hui, je reçois des messages de femmes noires qui me racontent combien je les ai aidées à accepter leurs cheveux naturels! Ça m’a beaucoup responsabilisée et j’ai décidé d’aller plus loin en m’exprimant sur des thèmes qui me tiennent à coeur, comme le féminisme, la beauté africaine, le body positive et la confiance en soi."

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @le_sirocco, @gcplyon et @perfxctworld.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @perfxctworld

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @le_sirocco, @gcplyon et @perfxctworld.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @le_sirocco

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @le_sirocco, @gcplyon et @perfxctworld.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Video par @ramune0123

#Cœuraveclesdoigts: aujourd’hui découvrez les aventures de @ramune0123.
Vous aussi partagez vos photos d’animaux avec le hashtag #cœuraveclesdoigts participer à notre sélection mensuelle.

Nous lançons aujourd’hui deux nouveaux outils pour vous aider à retenir les moments préférés de vos Instagram Stories et à les partager de manières nouvelles pour vous exprimer librement. Les Stories à la une sont une nouvelle section de votre profil, dans laquelle vous pouvez en montrer plus sur vous à travers les stories que vous avez partagées. Et pour vous aider à créer des temps forts, vos stories sont désormais automatiquement enregistrées dans une Archive de stories privée, afin que vous puissiez facilement les revivre et les repartager.

Vous pouvez maintenant regrouper les stories dans les temps forts et les présenter sur votre profil. Pour créer un temps fort, appuyez sur le cercle « Nouveau », choisissez des stories dans vos archives, sélectionnez une couverture et donnez-lui un nom. Votre temps fort apparaît sous forme de cercle sur votre profil et peut être lu comme une story autonome.

Ensuite, vos stories sont automatiquement enregistrées dans les archives de vos stories. Pour voir les vôtres, appuyez sur l’icône Archives sur votre profil, puis sur la story que vous souhaitez consulter. Sur cette page, vous pouvez l’ajouter à votre story actuelle ou à un temps fort sur votre profil. Vous seul(e) pouvez voir vos stories archivées, et vous pouvez désactiver l’archivage automatique à tout moment dans les paramètres de votre profil.

Pour en savoir plus sur les Stories à la une et les Archives des stories, consultez les pages d’aide Instagram à l’adresse help.instagram.com. Les mises à jour d’aujourd’hui font partie de la version 25 d’Instagram sur iOS et Android.

Vidéo de yelldesign

Photo par @vagabondiary

#Bonjour InstagramFR! Passez une belle semaine!
Partagez vos photos et vidéos avec le hashtag #bonjour pour participer à notre sélection hebdomadaire.

Photo par @yumicosplay

Yumi (instagram.com/yumicosplay) a commencé le cosplay en découpant de vieux vêtements. "Ce n’était pas évident car je n’avais aucun matériel de couture!", se rappelle la jeune étudiante en médecine. Passionnée de mangas et de jeux vidéos, elle fait tous ses costumes à la main depuis ses débuts en 2011. Du vêtement aux accessoires, Yumi passe des jours, voire des mois, à réaliser les tenues de ses héros préférés avant de les incarner. "Mon but, lorsque je confectionne ou que je porte un cosplay, c’est d’exprimer mon affection pour un personnage, explique-t-elle. J’essaie d’être le plus conforme possible à son design, mais il m’arrive parfois d’ajouter des détails ou de changer quelques éléments afin de l'adapter plus à mon goût." Asuna, de Sword Art Online, est un de ses gros coups de coeur. "En plus d’avoir un très beau design, elle fait preuve de caractère, de force et de douceur, dit Yumi. Ce personnage me touche, et c'est très difficile pour moi de résister à la tentation de réaliser toutes ses tenues officielles!"

Illustration par @sabeenu

Et le hashtag Instagram le plus utilisé en 2017 est... ❤️

Photo par @globalworming

#Bonjour InstagramFR! Passez une belle semaine!
Partagez vos photos et vidéos avec le hashtag #bonjour pour participer à notre sélection hebdomadaire.

Photo par @ktgorique

La rappeuse KT Gorique (@ktgorique) est un vrai couteau suisse: elle chante, danse, écrit et joue la comédie. "Mon histoire avec la musique a commencé grâce à la danse, quand j'avais quatre ans, raconte-t-elle. Je pense que si je n’avais jamais dansé, je n’aurais jamais rappé." Toute jeune déjà, dans sa Côte d’Ivoire natale, elle écrivait et dansait, de la danse africaine et des chorégraphies de Michael Jackson. C’est son déménagement en Suisse à onze ans qui lui fait découvrir le hip-hop. "Deux ans plus tard, se souvient-elle, j’ai eu un déclic et j’ai commencé à réciter mes rimes par-dessus les musiques sur lesquelles je dansais. Je chantais toute seule dans ma chambre, c’était mon petit secret. À la même époque, j’ai rencontré deux amis qui faisaient aussi du rap et ils m’ont aidée à oser rapper devant des gens." Et puis, en 2012, du haut de ses 21 ans, KT Gorique devient la plus jeune rappeuse et la première femme à remporter le titre de championne du monde de rap freestyle et tout s’enchaîne: les concerts, le tournage du film Brooklyn, dans lequel elle tient le premier rôle, et son premier album en 2016. "Ma musique vient toujours d’un ressenti profond et je la considère comme une recherche de soi et du monde qui m’entoure, explique-t-elle. J’y parle de choses que j’ai vécues ou que des personnes que j’aime ont vécues, et je thématise des questions que je me pose, parfois en tant que personne de couleur, parfois en tant que femme de couleur. Mes chansons présentent la personne que je suis à l’intérieur, et cette personne, c’est une battante. Je me maquille toujours lors de mes concerts, c’est ma manière d’extérioriser cela et de montrer mon vrai visage.

Photo: @simonhs

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @__caroline_a, @benjaminvolot et @simonhs.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @benjaminvolot

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @__caroline_a, @benjaminvolot et @simonhs.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @__caroline_a

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @__caroline_a, @benjaminvolot et @simonhs.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo par @blogofbruce

#Cœuraveclesdoigts: aujourd’hui découvrez les aventures de @blogofbruce.
Vous aussi partagez vos photos d’animaux avec le hashtag #cœuraveclesdoigts participer à notre sélection mensuelle.

Photo par @lina_ruess

"Devinez ce que je fais!" lance Alina Ruess (instagram.com/lina_ruess), jeune moscovite de dix-neuf ans. "Gagné: du skateboard et de la photo! De plus, je joue dans l'équipe nationale de volley-ball et de football à l'Académie Présidentielle et je viens de commencer le trampoline. Quand j'ai acheté mon premier skateboard, je ne pensais pas qu'un jour je ferais des figures avec. Mais, après une seule saison, j'ai eu la chance de participer à l'événement Long City Life (@longcitylife_com). J'avais rendez-vous avec le destin! Un grand merci à Mr. Frr (@4era), @vanohockay, Victor (@valkov_sky), Timur Totoev (@timur_totoev), Kate Voynova (@katevoynova) et à beaucoup d'autres pour leur aide avec le longboard. Les gens et mes nouvelles passions ont changé ma vie. Au point que, maintenant que la deuxième saison sur la piste avec le crew s'arrête, mon amour pour le skateboard, lui, continue! Savez-vous ce qu'est la passion? Pas la passion amoureuse, mais la passion pour le travail et l'engagement. C'est une super sensation qui tourne à l'euphorie lorsque vous la partagez avec vos amis et que le talent des autres vous inspire. J'ai été fortement influencée par des skateurs comme Lotfi Lamaali (@lotfiwoodwalker), DoYoung Gwon (@doyoung_gwon) et bien sûr Kate Voynova (@katevoynova). Mon autre source d'inspiration, c'est la musique, un mélange de sons qui me fait bouger. Évidemment, parfois, j'ai des entorses. Au fait, mon premier skateboard était un penny board rose de vingt-sept pouces."

Regardez nos stories Instagram dès maintenant pour voir les figures d'Alina sur un longboard.

Photo par @suykerphoto

Son intuition, le photographe Jeremy Suyker (instagram.com/suykerphoto) la cultive au quotidien, et tant mieux si elle le fait partir très loin. "Mes idées de reportages commencent parfois par un film, un livre, un petit article que j’aimerais voir en photos, raconte-t-il, ou après avoir eu écho d’un endroit où la situation politique est en train de changer." En immersion en Iran, en Birmanie et plus récemment au Brésil, Jeremy ne compte ni les heures de travail ni d’avion. "Je viens tout juste de rentrer du Brésil où je suis resté six mois. Cela peut paraître long, mais c’était juste le temps nécessaire pour avoir un aperçu du pays et en comprendre les codes, explique-t-il. C’est un pays continent avec des contrastes énormes, et j’ai donc voulu prendre le temps de le découvrir et de faire de la photo de rue. Je suis finalement allé dans la capitale, Brasilia, sur laquelle on trouve peu d’images. Un peu par hasard, je me suis retrouvé à Estrutural, à la périphérie. C’est une petite ville qui s’est construite autour de la plus grande décharge d’Amérique Latine et elle ne se trouve qu’à dix kilomètres du palais présidentiel! 40 000 personnes y vivent dans des conditions difficiles et j’y suis resté un moment pour photographier leur quotidien." #collectifitem

Photo par @maariegibert

#Bonjour InstagramFR! Passez une belle semaine!
Partagez vos photos et vidéos avec le hashtag #bonjour pour participer à notre sélection hebdomadaire.

Instagram Blog

Pour retrouver les meilleures actualités Instagram de la semaine et quelques-unes de nos photos préférées, ne ratez pas le blog d’Instagram!
http://blog.instagram.com/post/167382970692/171111-twoi310

Photo par @noralorek

Au cours des deux dernières années, la photojournaliste Nora Lorek (instagram.com/noralorek)
a travaillé dans le camp de réfugiés de Calais, en France, surnommé "la jungle". "J'y suis allée six fois et j'y ai vécu pendant plus de deux mois, à recueillir les histoires des si nombreux jeunes hommes qui ont échappé à la guerre dans l'espoir de retrouver famille et amis au Royaume-Uni, ou juste de démarrer une nouvelle vie", explique Nora, qui a la double nationalité suédoise et allemande. Son dernier travail pour le National Geographic, toujours en cours et pour lequel elle a été distinguée, documente l'expérience des réfugiés.

Nora a reçu la mention honorable du Getty Images Instagram Grant (instagram.com/gettyimages). Cette bourse soutient les photographes qui utilisent Instagram pour documenter des histoires de communautés sous-représentées à travers le monde.

Regardez notre story Instagram pour en savoir plus sur Nora et les lauréats 2017 de la bourse Getty Images Instagram.

Photo: @eva_erdmann

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @zygomphotography, @eva_erdmann et @danielleemartins.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @danielleemartins

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @zygomphotography, @eva_erdmann et @danielleemartins.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo: @zygomphotography

Chaque vendredi, nous partageons ici les moments surprenants de la communauté francophone sur Instagram.
Cette semaine, nous vous faisons découvrir les images de @zygomphotography, @eva_erdmann et @danielleemartins.
Félicitations aux sélectionnés de la semaine.
Participez vous aussi en utilisant le hashtag #cettesemainesurinstagram sur vos photos et vidéos.

Photo par @sukiicat

#Coeuraveclesdoigts du jour: découvrez les aventures de @sukiicat dans notre story Instagram du jour!

Photo par @mr_riu

"Nous nous cantonnons au noir et blanc, nous n’utilisons pas de couleurs, explique RIU (instagram.com/mr_riu). Nous mettons l'accent sur le dessin, la mise en forme et la finition de la feuille de papier découpée." Autodidacte du découpage, il crée des œuvres aux motifs aussi complexes que des mandalas. "Le charme des images découpées réside dans le fait que l’œuvre n’est terminée qu’avec le papier restant ou les trous dans le papier, raconte-t'il. Si mon style ne requiert ni papier de couleur, ni coloriage, ni colle, c’est dans une intention de simplicité et de douceur. En fonction de la pièce, le travail de découpage peut prendre plus de trente heures. Bien que ce soit plutôt fatigant, car cela demande de la concentration, ceux qui réussissent à dépasser leur fatigue éprouvent un incroyable sentiment d'accomplissement. "Si on peut aider les gens en stimulant leur énergie, par exemple, c’est un bel objectif, dit RIU. Il semble que ce pouvoir s'active simplement en décorant les intérieurs, mais je n’en suis pas encore là."

Les œuvres de papier découpé de RIU sont à découvrir dans les stories de @instagramfr

AmBoutique

Capturer et partager les instants du monde entier